24/09/2018 : 2019, l’année de la fin du cycle ?

  • Stéphane Déo et Hervé Goulletquer Stratégiste et Directeur Adjoint de la Recherche

Le cycle conjoncturel est traditionnellement un instrument de repère important pour les investisseurs. Au rythme des anticipations de passage d’une phase à l’autre, ils « calent » leurs vues en matière de valorisation des différentes classes d’actif.
Où en est-on aujourd’hui ? La phase de croissance du cycle est plutôt longue, sans pour autant générer une accélération un peu significative des prix. Il faut d’ailleurs remarquer le caractère plutôt atypique du déroulé en cours.
Il est sans doute possible d’expliquer, au moins en partie, ce profil du cycle par un certain nombre d’éléments structurels. Au titre desquels, l’endettement, la faiblesse « structurelle » de l’inflation et la réponse de politique monétaire qui en découle.
La fin de la phase haussière du cycle ne paraît pas annoncée. A ce titre, les actifs « risqués » paraissent avoir encore un potentiel de valorisation. C’est au moins le message envoyé par l’expérience des cycles récents.

En savoir plus

Choisissez
votre profil

Accédez aux informations dédiées aux Instiutionnels/particuliers :