Zoom sur le Label ISR public

  • Paul MERLE Gerant - Analyste ISR

Avec des encours en forte croissance, l’ISR est aujourd’hui à la recherche de structuration et de légitimité.

Le label Novethic, attribué depuis 2009 aux fonds responsables, a cédé sa place en 2016 au Label ISR, premier label soutenu par les pouvoirs publics. L’ambition du Ministère des Finances est de rendre le marché de l’ISR plus lisible pour les investisseurs à la recherche de sens, en identifiant les placements qui favorisent le développement durable.

Un label pour plus de crédibilité

Intégration ESG, Best-in-class, exclusions, impact investing… Les déclinaisons de l’ISR sont nombreuses et continuent d’évoluer rendant son accès certes plus aisé pour les investisseurs et les sociétés de gestion, mais contribuant également à le rendre moins lisible.

L’hétérogénéité de ce marché en plein boom soulève la question de sa cohérence. Le Label ISR entend remédier à cette critique : l’attribution du Label porte sur le caractère responsable du fonds, ainsi que sur son processus de gestion et sa transparence. Le Label demande également aux fonds de montrer l’impact concret de leur gestion ISR grâce à la mesure et la publication d’indicateurs environnementaux, sociaux, de gouvernance et sur le respect des droits humains. Autre atout majeur qui fait la différence: le soutien d’un acteur neutre, l’État français, qui garantit l’indépendance du Label et lui assure une crédibilité certaine.

6 piliers déterminant l’éligibilité des fonds

  • Objectifs généraux recherchés à travers la prise en compte des critères ESG
  • Méthodologie d’analyse et de notation des émetteurs
  • Prise en compte des critères ESG dans la construction et la vie du portefeuille
  • Politique d’engagement ESG avec les émetteurs / sociétés
  • Transparence
  • Impacts positifs sur le développement d’une économie durable

Objectif Europe

En l’absence d’une définition commune de l’ISR en Europe, le sujet d’un éco-label européen est encore en phase d’étude. Pourtant, il a éveillé la curiosité de certains, notamment de la Commission Européenne.

Le 8 mars dernier, le Plan d’Action de la Commission pour le Financement Durable a été publié. Basé sur les recommandations du HLEG (High Level Expert Group) pour la mise en place d’une stratégie globale européenne de finance durable, il y est fait mention d’un projet d’éco-label européen dont l’objectif serait d’orienter les épargnants vers des produits financiers favorables au climat. De façon similaire aux produits bio ou aux vêtements éthiques et leurs éco-labels, il s’agit de créer une catégorie de produits financiers dont les critères d’attribution seraient proches de ceux du Label ISR français, accompagnée d’un système de notation étoilé. Ce label européen, du fait de sa visibilité inhérente, pourrait devenir un vecteur de croissance de l’ISR en Europe et accroitre la visibilité du Label ISR français, notamment auprès des particuliers. Bien que les freins à un tel projet soient de taille – variété des pratiques ISR et des produits financiers notamment, jeunesse du marché, manque de recul quant à l’impact financier– l’ISR est un marché d’avenir et la labellisation tend aujourd’hui à jouer de mieux en mieux son rôle structurant.

Lettre ISR AGIR n°5 Zoom sur les fondements d’un engagement 100% ISR

Ces articles peuvent vous intéresser

Marchés

Vu(es) sur les marchés

il y a 1 jour
Pétrole, Finance Responsable

Réchauffement climatique

il y a 6 jours
Finance Responsable

La finance est morte. Vive la Finance Durable

il y a 2 mois
Finance Responsable

Pour un label ISR européen

il y a 2 mois

Choisissez
votre profil

Accédez aux informations dédiées aux Instiutionnels/particuliers :