Investissement d'impact et ISR au service d'une économie durable

  • Luisa Florez Directeur de la Gestion et Recherche Thématiques Durables

L’orientation des actifs vers de l’investissement socialement responsable est un engagement qui demande de faire des choix, notamment thématiques. Quelles différences entre investissements thématiques, socialement responsables, et d’impact ? Comment s’articulent-ils ensemble pour répondre aux enjeux du paysage financier de demain ?

De nombreuses personnes s’interrogent sur l’investissement d’impact, auquel on a tendance à intégrer abusivement de nombreuses notions.

Pour comprendre comment fonctionne l’impact investing, il faut remonter à sa naissance, dans les années 1990. Il s’agissait alors d’une solution trouvée par le capital risque pour pallier les carences des pouvoirs publics dans les domaines environnementaux et sociétaux.

L’impact investing aspire à mettre en lumière et augmenter l’impact bénéfique des investissements dans la mise en place d’une économie durable.

Des notions intimement liées

Les notions d’investissement d’impact et d’investissement socialement responsable sont intimement liées par l’ambition partagée d’une conciliation entre performance économique et impact environnemental et sociétal, qui se traduit par le financement d’entités engagées dans le développement durable.

L’investissement thématique peut être considéré comme un trait d’union entre ces deux notions. La sélection, très qualitative, des entreprises se fait au travers d’une grille d’analyse par thématiques environnementales et sociétales. On considère le produit de leur activité, la manière dont elles répondent concrètement aux enjeux du monde de demain, et leur impact en termes de développement durable.

Ouvrir le dialogue en relevant de nouveaux défis

Certaines difficultés persistent encore, comme la mesure de cet impact. La mesure du CO2 en est un exemple. Les experts travaillent actuellement à la mise en relief des efforts des entreprises sur leurs émissions de CO2 et réduction effective de l’empreinte carbone au niveau national. Ce type de mesure serait un levier de motivation majeur pour un dialogue et un engagement renforcés  avec les entreprises.

Côté gestion d’actifs, le centre de recherche Novethic définit la catégorie de fonds les plus impactés par l’évaluation Environnementale, Sociétale et de Gouvernance (ESG) des émetteurs et de leurs activités comme « ISR de conviction ». Invitant à dépasser le débat, elle se concentre sur les thématiques durables,  comme le financement de la transition énergétique.

Choisissez
votre profil

Accédez aux informations dédiées aux Instiutionnels/particuliers :